Microtraumatismes répétés : comment prévenir la Périostite ?

Publié le : 27 mai 20214 mins de lecture

Généralement, la périostite fait partie des blessures les plus courantes pour les athlètes. Elle se caractérise par une douleur ressentie sur la jambe, près de la jonction entre le muscle des mollets et l’os. Cette inflammation est due à une importante tension efforcée par les contractions musculaires. Notamment, elle est très sensible au toucher. Pour cela, il est important d’opter pour une prévention de la périostite tout en déterminant les causes exactes de l’affection.

La périostite : qu’est-ce que c’est ?

La périostite est ressentie comme la souffrance d’une membrane fine entourant l’os de périoste. Cette inflammation touche principalement le tibia. Le plus souvent, elle est liée aux microtraumatismes répétés (par exemple : impacts de la corde à sauter ou de la course à pied). Toutefois, elle apparait suite à des chocs directs au tibia, comme dans les sports de combat, rugby, football, etc.

Par ailleurs, il existe des cas rares au niveau de l’Ulna (ancien Cubitus) soit par excès de serrage du poing (judo, motocross), soit par des chocs directs (comme les boxes pieds-poings). Les douleurs apparaissent donc sur les muscles, dont : le tibial postérieur, le fléchisseur commun des orteils et le soléaire.

Quelles sont les causes d’une périostite ?

Les causes d’une périostite sont nombreuses. Elle peut être engendrée par une surcharge de l’entraînement intense, une course sur terrains durs, un défaut technique lors de la course, des chaussures inadaptées (au type de pied du coureur et/ou du terrain) et une préparation physique spécifique (PPS) ou générale (PPG).

Toutefois, les douleurs provoquées sont généralement de genre mécanique, c’est-à-dire qu’elles n’interviennent que lors des sollicitations des muscles. Son apparition est intense, mais peut s’aggraver s’il y a une poursuite de l’activité. Par conséquent, elle est bilatérale presque dans la moitié des cas. Mais quelle prévention de la périostite ?

Comment prévenir la périostite ?

La prévention de la périostite est très importante pour éviter les microtraumatismes répétés. D’une manière très simple, il faut évidemment s’attaquer aux causes. De plus, une augmentation ou une reprise progressive de l’activité est essentielle, en termes d’intensité et de durée.

La personne concernée devrait s’assurer de la qualité de ses chaussures afin d’adapter son pied sur le terrain sur lequel elle va courir. En outre, il faut améliorer sa technique de course, éviter les dénivelés genre plage et sols durs, mais aussi ne pas négliger la musculation et les étirements spécifiques. Pour finir, il faut se remémorer les conseils d’hydratation et d’alimentation.

Hypertension artérielle : faire du sport aurait- il des effets positifs ?
Tendinite du joggeur : comment la prévenir ?

Plan du site