A quoi sert la VMA : la vitesse maximale aérobie ?

De nombreux outils sont aujourd’hui mis au point afin de déterminer la vitesse maximale qu’une personne peut atteindre. Parmi ces moyens, les scientifiques ont en trouvé un à la fois pratique et efficace, auquel ils ont donné l’appellation de VMA. Tout savoir sur la vitesse maximale en aérobie devient important dans ce contexte précis.

Le principe

En premier lieu, il est essentiel de connaître en quoi consiste la vitesse maximale en aérobie. Par définition, c’est une valeur correspondant à la vitesse de course pendant laquelle une personne atteint la consommation maximale en oxygène. Les études ont démontré qu’un coureur expérimenté pouvait maintenir sa VMA pendant environ 6 minutes. C’est donc une excellente manière d’évaluer les performances maximums qu’un athlète peut exécuter sur le terrain, afin d’éviter que ce dernier ne les dépasse.

Ils existent plusieurs moyens pour calculer la VMA. Le plus courant se fait à l’intérieur d’un laboratoire, par l’intermédiaire d’un tapis roulant. Une autre manière est de faire le test de demi-Cooper. Il consiste à faire courir à l’athlète sur la plus grande distance possible à une allure régulière pendant une durée de 6 minutes. Bien qu’elle soit moins précise que le laboratoire, cette méthode offre aussi des résultats concluants.

L’intérêt

En effet, il est important de savoir quel intérêt offre l’étude de la vitesse maximale en aérobie. Spécialement pour les coureurs, la VMA aidera à déterminer la distance parcourue avant que les muscles ne soient à court d’oxygène. Augmenter le taux de VMA représente alors un objectif pour une grande partie des athlètes, car une meilleure VMA signifie de meilleures performances. En d’autres mots, cette méthode sert principalement de référence pour pouvoir évaluer la vitesse et l’endurance exécutée sur le terrain.

Par ailleurs, elle aidera aussi à réduire le temps présent entre la phase d’effort et la phase de récupération. Se tourner vers cette méthode est donc indispensable pour tous sportifs qui souhaitent connaître leur capacité physique dans le but de les optimiser.

Une amélioration

Une fois en connaissance de sa vitesse maximale en aérobie, il devient tout aussi nécessaire de savoir comment l’améliorer. La VMA servira donc de repère et de balise par rapport aux performances du coureur. Une fois bien analysé, il est possible de mettre en place un plan d’entraînement beaucoup plus élaboré et plus complet en variant les allures et les horaires de travail.

Enfin, pour obtenir des résultats concluants, il est recommandé au coureur de diversifier ses entraînements en réalisant des exercices différents, mais à des intervalles beaucoup plus réguliers.

 

Réveil corporel : l’importance de ce rituel du matin !
Le sport et les seniors : assurez-vous que vous ne présentez pas des problèmes de santé !